Du nom du psychiatre américain Milton Hayland Erickson (1901-1980).

 

 

 

La séance se déroule en deux parties.

 

Une première pendant laquelle une discussion nous permet d'entrer en contact et de cerner la problématique.

 

Une seconde pendant laquelle je vous parle, et tout ce que vous avez à faire, c'est ne rien faire afin de laisser votre inconscient travailler.

 

Contrairement à certaines idées véhiculées par l'hypnose de spectacle notamment, la personne qui pratique l'hypnose ne peut pas faire faire tout ce qu'elle veut à la personne hypnotisée. Non. La personne hypnotisée ne fait que ce qu'elle a envie de faire. Et si elle ne veut pas changer, rien ne se passera. L'hypnose est un démultiplicateur de volonté. Démultiplier zéro donnera toujours zéro.

 

En hypnothérapie, le rôle du praticien consiste à induire un état modifié de consciense (par la parole) puis de mettre en lien la problématique de la personne (exprimée durant la première partie) avec toutes les solutions et les ressources dont elle dispose (inconsciement) pour changer.